Une nouvelle vie pour une ancienne maison de repos

Devenue vétuste, la maison de repos de Berkele Heem, qui prodiguait des soins 24 h sur 24 en interne dans la commune limbourgeoise de Horst, n’avait plus d’avenir sous cette fonction. Le besoin de ce service s’était fait moindre, car il y avait moins de personnes susceptibles d’y faire appel. Cependant, considérant l’année de construction du bâtiment (1986), sa démolition aurait été une perte de capital. De Zorggroep, la société prestataire de soins, s’est donc retirée de Berkele Heem, et la société de logement Wonen Limburg a racheté la propriété pour en faire des appartements. C’est ainsi que le bâtiment de quatre étages a pu connaître une seconde vie sous la forme d’un complexe d’appartements baptisé ‘t Bakenshof. L’immeuble a été rénové de fond en comble et doté notamment d’une nouvelle façade habillée de panneaux de Rockpanel Stones.

Douze appartements sont réservés pour le réseau d’établissements de soins psychiatriques GGZ, qui souhaite y faire vivre ses patients dans un environnement protégé. Trois des 29 appartements à loyer modéré sont réservés pour des jeunes de 18 à 23 ans. Wonen Limburg cherche à renforcer la bonne ambiance au sein du complexe en faisant cohabiter différentes générations amenées à collaborer pour l’entretien des espaces communs. Cette organisation améliore non seulement à l’ambiance, mais aussi les finances des résidents, car les frais de maintenance en sont réduits.

Une protection naturelle contre le feu

Fin octobre, le projet de rénovation a été finalisé. Seuls les contours du bâtiment sont encore reconnaissables, tout le reste a changé. L’intérieur de l’ancienne maison de repos a été entièrement déshabillé. Les nouveaux appartements ont été construits à partir de la construction existante. L’entrée principale s’est déplacée de quelques mètres et la dépendance qui accueillait le restaurant et les soins de jour a disparu. L’espace qui fait front à l’entrée principale a été réaménagé, avec notamment une extension de la zone de stationnement.

Les panneaux Rockpanel couleur rouille (design Mineral Rust) qui habillent la façade attirent particulièrement le regard. « Les panneaux devaient rentrer dans une certaine classe de résistance au feu. Du fait de leur composition en laine de roche basaltique comprimée, les panneaux Rockpanel résistent déjà très bien au feu. C’est pourquoi nous avons conseillé à l’architecte d’utiliser Rockpanel, ce qu’il a accepté », explique Patrick Bours, planificateur des travaux de l’entrepreneur Van Wijnen.

Un aspect neuf pendant des années

Outre la résistance au feu et l’aspect financier qui s’y rapporte, le peu d’entretien que requièrent les panneaux a également joué un rôle important dans le choix de Wonen Limburg. Les panneaux Rockpanel sont en effet recouverts d’un revêtement de protection durable et conservent leur bel aspect d’origine pendant de nombreuses années, un point ayant aussi toute son importance pour l’architecte. Un autre avantage était le changement de couleur naturel des chants sciés après environ six semaines, ce qui crée un ensemble très harmonieux.

Un bel effet supplémentaire

Ce projet tient une place particulière pour Rockpanel, car c’est la première fois que les nouveaux panneaux Rockpanel Stones au design Mineral Rust ont été posés. Ces panneaux rouille de 8 mm d’épaisseur sont livrés en différents formats afin de limiter les déchets de sciage. Au total, 800 m² de panneaux ont été appliqués, pas seulement sur la façade, mais aussi sur la cage d’escalier et la face inférieure de l’auvent de l’entrée principale. L’entrepreneur a dû en partie construire un nouveau lattage sur l’ossature en bois existante pour monter les panneaux. « Il n’a pas été facile de positionner les panneaux convenablement, même si nous avions mesuré la façade au préalable », explique Bours. « Nous avons opté pour la pose à joints fermés et laissé un joint de 8 mm entre les panneaux. Les joints ont été fermés pour éviter que l’eau de pluie ne s’infiltre derrière les panneaux et n’abîme le lattage en bois. Comme il était irréalisable de remplacer tout le lattage et de scier tous les panneaux exactement sur mesure, il y a un léger ondoiement dans la façade. Cela donne à l’ensemble un cachet supplémentaire particulièrement élégant. »

Pour Patrick Bours, ce fut une première expérience avec un produit Rockpanel, même si son employeur avait déjà appliqué les panneaux auparavant. Le planificateur de travaux de Van Wijnen est extrêmement satisfait : « Le résultat final correspond parfaitement à ce que l’architecte et les maîtres d’ouvrage souhaitaient. » Il se dit par ailleurs enchanté de la collaboration avec Rockpanel. « Une équipe de Rockpanel nous a montré comment monter les panneaux et comment les fixer sur le lattage. Tout s’est très bien passé. »

rockpanel